• Mode de construction

Comment choisir son mode de construction ?
C'est là la première des questions importantes à se poser. Une fois la décision prise et la commande passée, pas de retour en arrière possible; sauf à y aller morceau par morceau, par étape (pour s'adapter au fil de l'eau) et donc cumuler les frais de transport (prohibitif), c'est donc un bien mauvais choix, à cause de la distance de transport...

Trouver la bonne formule entre l'investissement financier et le temps de construction....pas facile avec tous ces kits .....Base, Matériaux, 51%, Rapide, à cela on ajoute ou pas des options (modules avancés, pré-construits), des ensembles ( mécanique, composites, bois, colles, nervures,...)
On y perd rapidement son latin ....

  • Faire parler les prix

Première étape, il s'agit de comprendre, si elle existe, la stratégie des prix annoncés, et repérer si possible la bonne formule pour soi.

Voici ma synthèse, qui ne se veut pas source de vérité, mais qui va me servir d'outil de décision.

tableaudescouts.png
graphiquecouts.png

On peut observer une zone où le prix croît "légèrement" en rapport d'une baisse significative d'heures (estimées aussi) de construction. Il s'agit de la partie droite de la courbe. Ensuite, en se déplaçant davantage sur la gauche, la variation du prix devient plus importante en rapport du gain (toujours estimé) d'heures de (dur) labeur. Ma réflexion se situe autour de cette zone.

Naturellement, cette réflexion n'est valable que pour une seule livraison, ce qui sous entend qu'il ne faut avoir aucun doute sur l'aboutissement du projet, de la qualité (au sens large) attendue des kits, sous ensembles, et de la machine une fois finie.

Il va donc falloir prendre un maximum de précautions autour de ces questions; questionner les constructeurs qui ont "essuyés" avec satisfaction ou pas les plâtres, recueillir les avis de ci de là (il en existe toujours de plus ou moins heureux...)., Il est capital de s'interroger et de se renseigner, une fois la matière livrée, il ne sera guère possible de la retourner... et la possibilité de contrôler à la livraison relève d'un excès d'optimisme (1. le paiement sera fait ) ( 2. attendez monsieur le transporteur, j'en ai juste pour trois heures pour vérifier la conformité des produits (qualités bois (!!!), qualité kits, listes pièces, dates validité des produits ...).
Non je ne suis pas un pessimiste, et je ne suis pas plus méfiant que cela, mais il s'agit toujours d'une relation vendeur - client ...( avec 1000 KM de distance et une législation étrangère) où les intérêts, quoique l’on en dise sont plus divergents que convergents; il s'agit de business, d'argent, et même de beaucoup d'argent pour un simple "tas" de bois et "ferraille" s'il y a un soucis et que l'on ne peut rien en faire (on va y mettre notre vie, au sens propre, dans cette machine....)...le doute n'est pas permis en la matière.
Je suis Technico-commercial, je connais les discours (obligatoirement) rassurant (et de bonne foi), mais indéniablement déconnectés des usines et des préparateurs de commandes....Les promesses n'engagent, en fait, que les personnes qui les reçoives....
La décision ne sera pas simple, sauf si le paiement se fait après réception et vérification de la marchandise ....(c'est possible ça ???)
Travailler à partir d'un lot matière d'un fournisseur "local" permet de s'affranchir d'une grande partie de ces "soucis".....mais signifie probablement 2000 heures de travail..... :-(
Je réfléchie.....et je suis à votre écoute, vous qui êtes passé par là. Je suis facilement de nature optimiste....mais je suis surtout réaliste.

  • La vraie valeur de l'heure de construction

L'objectif est bien de savoir ce que représente, en termes d'économies financières (je n'aborde pas ici la notion de plaisir de construire), l'investissement personnel en temps de travail. A chacun d'en déduire, selon ses moyens et ses motivations, s'il préfère opter pour un projet de 0 heure de construction, de 300 heures, 700, 1000, 1400 jusqu'à 2000 et voire davantage...... Chacun aura une réponse différente selon ses connaissances, ses aptitudes, ses moyens matériel (locaux, outils...) et / ou le temps qu'il souhaite y consacrer avant d'en profiter. Mon idée est simplement d'y voir plus clair dans tout cela pour m'aider à faire un choix éclairé, et non hasardeux.

synthese cout horaire .jpg
plus de détails ?
detailcouthoraire.jpg






  • Solution intermédiaire ?

Dans le document "frais de transport" il apparait l'existence des 2 autres "kit".
Le "kit fuselage" et le "kit aile", mais aucun prix n'est affiché dans "Tarifs".

C'est potentiellement très intéressant car dans le "kit 51%" et le "kit Avancé", on ne peut pas déduire (à confirmer néanmoins avec le distributeur) les lots "Colle" (produit périmable), "Composite" (moi je souhaite les réaliser), "Bois" (j’envisage un fournisseur français pour le complément, "Train",....
ce qui en la matière est un inconvénient majeur, pour moi.
En effet, je souhaite toucher à toutes les techniques de la construction mais ne pas y passer 2000 heures. Un compromis acceptable serait de choisir un "kit fuselage", voire peut être un "kit aile" pour bénéficier d'un assemblage usine de ces éléments et gagner de nombreuses heures, tout en me permettant de finir pas mal d'autres éléments...
Cela répond assez bien à mes attentes après les "études" décrites plus haut.


prixtsprt.jpg